Connect with us

INDY CAR

Will Power remporte à 37 ans son premier Indy 500

INDIANAPOLIS | Le pilote australien Will Power est venu compléter le doublé lors du mois de mai en remportant les deux épreuves disputées sur le Indianapolis Motor Speedway. Robert Wickens (9e) et Zachary Claman De Melo (19e) ont tous deux menés des tours dans leur première course sur le mythique circuit.

« Overwhelming, amazing. It’s funny, you forget where you are, you’re so immersed in the race. You don’t even realize. On the white flag lap I started screaming because i just knew i was going to win it. Unbelievable. Never been so excited. » – Will Power

Après avoir remporté le championnat de la série IndyCar en 2014, sa victoire lors de la 102e édition des 500 miles d’Indianapolis est définitivement l’exploit le plus prolifique de sa carrière.

Après avoir amorcé la course en première position, Ed Carpenter a mené 65 tours de cette épreuve qui en comptait 200 pour terminer au deuxième rang à seulement 3,15 secondes de l’Australien.

« I’ll feel pretty good about this in a couple of days, I think.  The team really did a good job all month long, all day long really. We got behind on the fuel save. » – Ed Carpenter

Le pilote de la monoplace #12 de Team Penske a été aidé par les arrêts tardifs lors du 197e tour, des meneurs Oriol Servia et Jack Harvey pour s’emparer de la tête pour de bon.

Le Néo-Zélandais Scott Dixon est venu compléter le top 3, alors que les Américains Alexander Rossi et Ryan Hunter-Ray, tous deux d’Andretti Autosport, ont terminé au 4e et 5e rang respectivement.

« We really struggled on restarts today. The first and second gear just seemed to be way out of sync to the pace of what everybody was restarting. » – Scott Dixon

Zachary Claman De Melo

Le Montréalais Zachary Claman De Melo a mené l’épreuve à deux reprises au courant de l’épreuve en étant hors stratégie. Au total, il a mené sept tours à sa première présence à Indianapolis.

Robert Wickens

Le pilote canadien Robert Wickens a terminé avec le meilleur classement pour une recrue. Il a même eu la chance de mener deux tours au courant de l’épreuve.

« In some ways i was hoping for more. In other ways its surpassed everything i ever could have imagined. It was one hell of a race. It was an emotinal rollercoaster. » – Robert Wickens

Danica Patrick

La pilote automobile Danica Patrick effectuait son dernier départ en course automobile, mais ses espoirs de victoire ont rapidement été éteints lors d’un accident 67e tour.

C’est une pilote très déçue qui s’est présentée devant les journalistes présents suite à son abandon. « Take my mic away, i’ll leave. I don’t even want to be here because I’m pretty sad. I guess i’ll stop there. ».

Accidents

La 102e édition a été ponctuée de sept neutralisations au total.

Au 48e tour, Takuma Sato, le champion en titre de l’épreuve, n’a pu éviter un contact avec la voiture de James Davison qui éprouvait beaucoup de difficultés depuis le début de la course.

Lors des six autres neutralisations, les pilotes ont perdu le contrôle de leur monoplace pour frapper le mur.

Ed Jones (58e tour), Danica Patrick (68e), Sébastien Bourdais (139e), Helio Castroneves (146e), Sage Karam (154e) ainsi que Tony Kanaan au 189e passage sont venus causer les neutralisations.

Ed Jones, le pilote #10 de Chip Ganassi Racing, est présentement en observation à l’hôpital après avoir ressenti des maux de tête et des douleurs au cou à la suite de son accident.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in INDY CAR