Connect with us

Non classé

Un changement profitable pour deux anciens de l’Armada

Samedi dernier, Drake Batherson, qui venait tout juste de remporter la médaille d’or avec Équipe Canada Junior, passait aux mains de l’Armada de Blainville Boisbriand. J’ai eu la chance de rencontrer deux joueurs impliqués dans cette transaction à leur passage au Centre Vidéotron de Québec, c’est-à-dire Shaun Miller et Kyle Havlena.

Les Screaming Eagles et l’Armada n’en sont pas à leur premier échange majeur. Après Pierre-Luc Dubois l’an dernier, cette fois-ci c’est Drake Batherson qui a passé aux mains de l’Armada à la période des transactions.

Après avoir échangé Mathias Laferrière et deux choix au repêchage (1er tour en 2017 et 2e tour en 2018) pour mettre la main sur Pierre-Luc Dubois en janvier 2017, Joël Bouchard a envoyé deux joueurs de son alignement actuel, Shaun Miller et Kyle Havlena, ainsi que Félix Lafrance et un choix de 1er tour en 2020 pour faire l’acquistion de Batherson.

Jeudi soir, au Centre Vidéotron de Québec, Miller et Havlena disputaient leur deuxième rencontre dans l’uniforme des Screaming Eagles.

Voici ce qu’ils avaient à me dire sur la transaction et sur leur passage avec l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Shaun Miller

Shaun Miller, natif d’East Hants en Nouvelle-Écosse, endossait pour la deuxième fois son nouveau numéro, le 13.

Son arrivée au Cape Breton s’est très bien déroulée, déjà deux victoires en deux rencontres. Il a été très bien accueilli par ses coéquipiers et ses entraîneurs. Miller, s’attend à un rôle de joueur complet, un joueur qui joue bien dans les deux sens de la patinoire. Malgré le fait qu’il n’a pas eu la chance d’en discuter avec Marc-André Dumont, l’entraîneur-chef des Screaming Eagles, Shaun Miller sait très bien ce qu’il doit faire pour avoir du succès avec sa nouvelle formation.

Par rapport à la transaction, Shaun m’a confié qu’il avait été surpris par celle-ci mais qu’il était content de se rapprocher de sa famille et de pouvoir jouer plus souvent devant famille et amis. Il remercie le personnel d’entraîneurs de l’Armada qui lui a permis de bien se développer, comme un travaillant, un joueur rapide et bon dans les deux sens de la patinoire.

Ses plus grands souvenirs avec Blainville-Boisbriand sont le parcours en séries de l’année dernière, alors que l’Armada s’était incliné en grande finale de la Coupe du Président, ainsi que la victoire en 3e période de prolongation en séries 2016 pour éliminer les Foreurs de Val-d’Or.

Après avoir passé deux saisons et demi à Blainville-Boisbriand, Shaun Miller va s’ennuyer le plus de sa famille de pension, ses coéquipiers et surtout le fait de venir au Centre d’Excellence Sports Rousseau chaque jour.

Kyle Havlena

Kyle Havlena, natif de Pointe-Claire, lui aussi disputait son deuxième match avec sa nouvelle formation, endossant le numéro 15.

Son arrivée à Sydney s’est très bien déroulée, il s’est fait accueillir à bras ouvert par ses coéquipiers. Le fait qu’il a été transigé avec son coéquipier Shaun Miller l’a aidé à bien s’adapter à son nouvel environnement. Son meilleur ami, Isiah Campbell venait lui aussi d’être acquis par les Screaming Eagles, donc le fait qu’il se situe maintenant à près de 1500 kilomètres de la maison ne l’inquiète pas plus qu’il faut.

À ses deux premières rencontres avec le Cape Breton, il a obtenu plus de temps de jeu et cela l’aide à bâtir sa confiance. Pour lui, le fait de passer d’une équipe aspirante aux grands honneurs à une équipe en reconstruction lui permettra de bien développer sa confiance et c’est la meilleure situation pour lui.

Avec l’Armada, Havlena a été employé principalement à l’attaque malgré le fait qu’il avait été repêché comme défenseur. Il se voit comme défenseur, mais il s’est ajusté au rôle que l’Armada avait besoin, c’est-à-dire de jouer à l’attaque et de mettre la rondelle dans le fond du territoire et aller faire de l’échec-avant. C’est sûr que ça été une période d’ajustement pour lui au début surtout en zone défensive.

Ses coéquipiers sont le meilleur souvenir qu’il aura de l’Armada. Plusieurs de ses anciens coéquipiers viennent de la région de Montréal, alors il aura la chance de les côtoyer à l’entre-saison.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Non classé