Accueil COMBAT BOXE Le clan Braidwood ne craint pas Simon Kean 

Le clan Braidwood ne craint pas Simon Kean 

157
0
PARTAGER
Adam Braidwood en compagnie du réputé entraineur Milan Lubovac.

EDMONTON | Il y a longtemps que la division des lourds au Canada n’a plus ses lettres de noblesse. D’un océan à l’autre, Adam Braidwood et Simon Kean tentent de redorer l’image des lourds.

Au cours des dernières semaines, on est passé près d’une entente entre les clans Braidwood et Kean, mais en raison des circonstances de son dernier combat, l’ex-joueur des Eskimos d’Edmonton a préféré effectuer un premier combat chez lui en Colombie-Britannique.

« Adam prendrait le combat sur-le-champ, mais compte tenu des circonstances de son dernier combat, nous avons refusé. Adam doit être de nouveau confortable sur le ring », a expliqué, Melanie Lubovac de KO Boxing Canada, qui a dû négocier avec une tragédie en juin dernier.

Dans un quotidien de Trois-Rivières, on apprenait que l’équipe de Braidwood craignait Simon Kean. Ce qui est faux selon la promotrice d’Edmonton. « Tout le monde connait le caractère d’Adam. Il serait prêt à tout moment de l’affronter [Simon Kean]. 

KO Boxing et EOTTM en bon terme 

Nonobstant un message publier sur les médias sociaux par la firme EOTTM « malgré des offres fortement alléchantes Adam Braidwood et Dillon Carman refusent tous les deux d’affronter Simon Kean à sa prochaine sortie dans le ring », pouvait-on lire sur la page Facebook de Eye of the tiger Management, Camille Estephan et Melanie Lubovac sont en bon terme. 

« J’ai une bonne relation avec Camille et lorsque le temps sera venu, nous allons travailler ensemble pour organiser la tenue de ce combat », a-t-elle commenté Melanie Lubovac. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here