Accueil COMBAT BOXE Adam Braidwood : de la ligne défensive au ring de boxe

Adam Braidwood : de la ligne défensive au ring de boxe

968
0
PARTAGER
Adam Braidwood en compagnie du réputé entraineur Milan Lubovac.

Diplômé de l’Université d’État de Washington, avant même d’être reconnu pour sa puissance, Adam Braidwood était réputé pour ses plaqués défensifs au Football universitaire américain. Il a remporté le trophée Leon Bender remis au plaqueur de l’année dans la section PAC-10. 

Né en Colombie-Britannique, à l’Université Adam s’adonne à l’histoire et à la langue anglaise. Après avoir disputé 48 matchs dans la NCAA, il poursuit sa carrière à Edmonton avec les Eskimos. À sa première saison, il est désigné recrue par excellence de l’équipe.

Blessé plus souvent qu’à son tour, à la suite de la saison 2009, Adam Braidwood accroche ses crampons et se réoriente vers de nouveaux défis. «Ç’a été plutôt facile comme décision. J’étais souvent blessé et je voulais passer à autre chose », a avoué le colosse de 6 pieds quatre pouces.

De footballeur à boxeur 

À l’hiver 2009, Adam Braidwood devient officiellement boxeur professionnel. Premier combat, première victoire, il gagne sa première bagarre par knock-out contre Devon Garnon. Trois mois plus tard, Braidwood est défait, une autre étape dans la carrière du pugiliste canadien.

«J’ai su que je ne voulais plus jamais perdre, c’est ce que cette première défaite en carrière m’a fait ressentir. Pour réussir dans le domaine de la boxe, vous devez être organisé et tout mettre en votre faveur pour devenir champion», explique-t-il.

Décembre 2015, celui qu’on surnomme  le Boogeyman effectue un retour victorieux sur le ring contre Paul Mackenzie, combat qu’il remporte par knock-out technique.

À la conquête du Canada 

Lors de la dernière année, Adam Braidwood a pris part à cinq combats, qu’il a d’ailleurs tout remportés. Au cours de cette séquence, le protégé de Melanie Lubovac a vengé son unique revers (Lee Main) et vaincu le québécois Éric Martel-Bahoeli.

À quelques jours de son retour à Edmonton, le chemin s’éclaircit devant Adam Braidwood. Après sa victoire éclatante sur Martel-Bahoeli, le Boogeyman occupe le quatrième rang des poids lourds au Canada et vendredi il affrontera l’ancien combattant de l’UFC Tim Hague.

«Mon combat contre Éric [Martel-Bahoeli] a été révélateur pour plusieurs personnes. J’ai reçu beaucoup de messages d’encouragement à la suite de ce combat. Je veux maintenant me battre contre tout le monde et dans le plus de villes possible», a lancé Braidwood.

À gauche Simon Kean et à droite Adam Braidwood. Crédit : Bob Levesque

Tim Hague avant Simon Kean

Vendredi soir, Adam Braidwood affrontera un professeur d’école en Tim Hague. «Je m’attends à un bon combat. Tim Hague est un combattant endurant. Il va être prêt et moi aussi je serai », a-t-il ajouté.

Après l’affrontement avec Hague, Braidwood a toujours espoir de se mesurer à Simon Kean. «J’aimerais ça me battre Simon. C’est un bon boxeur et j’ai l’impression qu’on pourrait donner un bon spectacle».

La carte de vendredi soir sera présentée au Centre de Conférence Shaw à Edmonton.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here